L'équilibre acido-basique PARTIE 2 : Mais en pratique que faire ?

Publié le 15 Février 2017

Bonjour, 

Dans mon article précédent  je vous avais présenté les principaux points relatifs à l'équilibre acido-basique. 

Maintenant, nous allons voir ensemble concrètement ce qu'il faut faire ! 

Déjà, il n'y a pas de mauvais ou de bons aliments : Laisser tomber les listes des "interdits" ! L'alimentation, ce n'est pas noir ou blanc, cela est conditionné à pleins de paramètres individuels alors jeter à la poubelle toutes les sortes de classifications ! 

 

En effet, un aliment n'est pas constitué que d'un macronutriment (protéine, glucide, lipide) mais d'un ensemble de macro ET de micronutriments. Dans ce cas toutes les classifications faites in vitro ne fonctionnent pas : il n'existe pas d'aliment basifiant ou acidifiant puisque dans la vraie nourriture (in vivo) c'est un ensemble d'éléments qui compose votre blanc de poulet ou votre pomme (certains composés seront basiques et d'autres acides). 

Donc quoi faire ? 

Le plus simple c'est de se fier à quelques règles simples : 

1) Mangez des aliments sans traitements chimiques (notamment à base de souffre qui est autorisé dans l'agriculture bio...). Donc agriculture locale et familiale à privilégier pour avoir des produits basifiants.

2) Mangez non transformé ! Un produit brut est moins acide

3) Mangez ce que vous assimiler. Sans parler des problèmes d'allergies ou d'intolérances, chaque être humain à un système digestif unique. Donc, des amandes (trempées) ou une carotte pourront être bonnes pour moi (bien digérées) mais non digérées pour mon voisin. A ce moment là le légume soit disant basifiant devient acidifiant pour lui ! 

Le mieux étant de tester par soi-même en essayant de manger l'aliment cru, puis peu cuit ou en jus (pour les légumes notamment afin de "casser" la cellulose qui retient les minéraux). Si cela n'améliore pas la digestion alors il faut le supprimer de son bol alimentaire. 

Cela se vérifie pour n'importe quoi : le lait, les produits à base de gluten etc. Si vous les digérez pourquoi les bannir ? Bien entendu certains aliments cités sont problématiques pour beaucoup de personnes. 

4) Privilégiez le cru, les cuissons à basse température, le trempage pour les oléagineux et les lentilles, pois car l'acide phytique empêche de leur bonne assimilation). 

 

Pour résumé, certains macro nutriments sont basifiants (glucides), neutres (lipides) ou acidifiants (protéines) mais comme nous ne les mangeons jamais séparés de leur micronutriments alors cette classification est faussée ! 

Par ailleurs petite note pour vanter les mérites (encore !) de l'oeuf : Le jaune d'oeuf est basifiant :) 

A bientôt,

Flo

 

Rédigé par Florent

Publié dans #Diététique

Commenter cet article

Cedric 16/02/2017 09:56

Haha génial j'ai mes réponses !! :)

Merci Flo !!